Close

"La créativité : c'est l'intelligence qui s'amuse" (Einstein A.) ?

Processed with VSCO with f1 preset

Les personnes créatives sont-elles des génies ? Quel est l’intérêt d’être créatif ?

Grand nombre de personnes très créatives ont un quotient intellectuel (QI) élevé. A titre d’exemples, Albert Einstein et Walt Disney ont fait preuve d’innovations révolutionnaires, cependant est-ce exact d’associer le QI et la créativité ? Ceci est une idée fausse…

Même si cette corrélation est encore bien ancrée dans la société, Lewis Terman a démantelé cette relation il y a déjà presque un siècle ! En effet, il a réalisé une étude longitudinale à partir de 1921 incluant des enfants nés en 1910 avec un QI supérieur à 135 (Terman, 1934, 1940). Cette cohorte, composée de 757 personnes désormais célèbres et nommés « termites », a été évaluée à des intervalles réguliers jusqu’à la fin de leur vie, en fonction de leur santé globale, leur santé mentale, la taille, le poids, les relations sociales, la réussite scolaire, leur statut matrimonial, leur profession et d’autres variables. Contrairement aux croyances, seules trois personnes de cette cohorte au cours du suivi ont réalisé des activités créatives. D’autres études ont montré que les personnes très créatives comme des auteurs et des écrivains à succès, ont un QI moyen de 120, ce qui est supérieur à la moyenne mais cependant, cela n’est pas considéré comme des génies vis à vis de cette échelle de mesure (N. C. Andreasen, 1987; Mackinnon, 1965). Pour identifier les personnes créatives, des tests ont été élaborés. Le plus connu s’agit de demander toutes les utilisations possibles d’un objet quelconque (une brique par exemple). Cette technique permet de mesurer la capacité de pensée divergente et de développer cette dernière en reproduisant cet exercice avec de nouveaux objets (Guilford, Dunham, & Hoepfner, 1967).

La créativité peut également être testée à partir de réalisations opérées. La reconnaissance et le succès, dans ce cas, sont souvent considérés comme le baromètre spécifique de la créativité (récompense majeure) dans les domaines tels que l’architecture, la physique, la médecine… Des tests de personnalités, des mesures cognitives, l’analyse des habitudes de travail sont réalisés chez ces personnes afin de mesurer leur créativité. Evidemment, une majorité de personnes très créatives ne sont pas révélées à la lumière et n’ont pas besoin d’avoir recours à ces tests afin d’approuver leur talent. Se reconnaitront une multitude d’individus aux caractéristiques bien à eux, telles que l’attrait pour la complexité, une intelligence émotionnelle élevée, une faculté innée pour résoudre des problématiques… La créativité est un potentiel que partage beaucoup d’entrepreneurs actifs et innovants. Cela est fondamental pour être dans l’air du temps et surtout pour se sentir vivant. Il est d’ailleurs fortement conseillé d’entretenir une part de nouveauté et de création dans sa vie privée et dans son atmosphère professionnel (environ 10% de son temps).

ATTENTION : Le temps est souvent un ennemi de l’imagination. C’est pourquoi un travail d’abolition des croyances limitantes du type « je n’ai plus le temps de… car je travaille » – « je n’ai plus le temps de… car ce n’est plus de mon âge » – « je n’ai plus le temps de… car je dois m’occuper de ma famille ou de ma maison », est nécessaire.

Prenez le temps de faire ce que vous aimez que cela soit au travail ou non. Choisissez d’être un génie de la cuisine, un génie de l’innovation, un génie de la restauration de meuble, un génie de l’athlétisme… Ce temps là n’est pas perdu, bien au contraire. Durant 5 minutes, imaginez vous en train de réaliser une de vos passions, cet instant rien que pour vous, ce moment que vous avez laissé de côté depuis quelques mois ou quelques années. Regardez l’impact que cela a sur vous, sur votre humeur. Ces 5 petites et riches minutes de bonheur durant laquelle vous avez réactivé votre fibre créatrice, vous ont apporté un moment hors du temps et si agréable. Si vous intégrez à nouveau cette activité 1 heure par semaine, quel impact cela aura -sur vous? Peut-être une sensation de bien être, de fierté.. – sur votre entourage proche? sur vos collègues? Ils verront une personne souriante avec beaucoup plus d’énergie. Vous attirerez les bonnes personnes vers vous. Vous allez avoir les idées bien plus claires et allez avoir plus d’énergie pour travailler et pour bien vivre avec votre famille. Vous ne vivrez que des conséquences positives… Il existe surement une raison au fait que vous ayez arrêté ces bons moments. Alors reconsidérez- réorganisez ce temps, identifiez une nouvelle source de motivation pour pallier à ce blocage. Vous pouvez réussir seul ces changements ou vous faire aider. Dans tous les cas, je vous invite à goûter à ces 5 minutes de bien-être, et à déclencher à nouveau ces réseaux de créativité qui sont en sourdine dans votre cerveau, une réelle source de plaisir.

>>Si les réseaux cérébraux de la créativité vous intéresse, un article sera prochainement publié… patience

CMM